Atterrissage en cours..
Restez bien ancrés au fond de vos sièges, merci.
Menu

 

PAULINE DUCHESNE

Créer du bout de ma souris, imaginer votre communication, construire ensemble votre image. What else ?

Suivez-moi !

1 AN DE CREATION.

La route des étoiles.

La gueule du loup de l’ambition.

Nous y sommes, il y a un an jour pour jour, je me jetai dans la gueule du loup. Je débutais mon expérience entrepreneur. La route fut longue, semée d’embûches, angoissante, mais aussi si valorisante. Cap sur le résumé d’un an de créations.

LE CHEMIN.

Si je devais être complètement honnête avec moi-même et avec vous, je dirai que cela fait 6 mois environ que je me sens réellement baignée dans ce grand bain d’inspirations et d’épanouissements. Avant cela, il a fallu boxer les peurs des premiers instants, les ‘je n’ose pas’ les ‘mais tout le monde va vraiment voir ça ?’ les ‘tu te lances dans un truc flou et pas stable’… Ce besoin d’être submergée de travail afin d’être enfin rassurée sur son choix d’indépendance. Cette frousse de ne pas être assez expérimentée, trop jeune, trop peu sûr de soi.. Il a fallu boxer ces idées-là. Ce moi-là.
Petite piqûre de rappel nécessaire : je suis devenue freelance afin de financer la fin de mes études, tout en prenant en expérience et en comblant ce besoin de me lancer dans quelque chose de nouveau, de potentiellement grand. En cela, la pression que j’ai pu ressentir venait bien plus de moi que de facteurs extérieurs que beaucoup d’entres vous subissent. Cela n’enlève en rien l’intérêt de mon chemin, mais il en fait un chemin un peu moins pentu, j’imagine. Une moins grosse pression du chiffre, un défi plus personnel que vital.

S’AUTO-MOTIVER.

Si il y a bien une chose que cette année m’a appris, c’est à me connaître, à anticiper les coups de mou, les baisses de motivations, et surtout, à me botter l’ambition.

Lorsqu’on est en indépendant, il faut savoir se rebooster, seul. Il faut apprendre à se chanter des discours à la Obama, à se procurer l’impulsion d’en faire plus, de creuser au fond des choses. Il faut apprendre à être positif, en toute circonstance.

TOUJOURS VOIR PLUS LOIN.

Ces 365 jours m’ont également enseigné l’intérêt de toujours voir et vouloir plus, plus loin, plus détaillé, plus creusé, plus fournis, plus beau, plus grand. Attention, rien de tout ceci si vous ne savez pas d’abord apprécier ce que vous possédez ou réalisez déjà. Le but est de ne jamais se reposer sur ses lauriers, pas de devenir un éternel insatisfait. N’oublions jamais d’être fiers de nous, bien que cela soit souvent plus dur qu’il n’y paraît.

PLANIFIER. 

Un des principaux apprentissages également : l’organisation. Planifier, ranger, trier, catégoriser, ou tout autre terme signifiant que tu mets ton travail en ordre. Il peut être compliqué de trouver une organisation qui nous correspond, et cela ne veut pas dire la même chose pour tout le monde. Mais une fois votre processus parfait dégoté, votre productivité n’en sera que meilleure. Les listes, les post-it, les surligneurs, les classeurs, les tiroirs numérotés, cela peut vous donner des sueurs froides au premier abord, mais ils deviennent vite indispensables lorsque votre nombre de clients augmente.

LIRE, REGARDER, S’INSPIRER.

Toujours chercher ailleurs, différemment, lire des tonnes d’articles, observer et analyser des tonnes d’images, les travaux d’autrui. C’est en regardant les autres que l’on peut au mieux prendre du recul sur son propre travail. Prendre du temps chaque jour pour s’inspirer, c’est rester au coeur des choses, à la pointe de l’avenir.

S’ACCROCHER.

Depuis fin Novembre 2018, je suis présente en permanence sur les réseaux sociaux, notamment sur Instagram chaque jour et sur facebook régulièrement. Il est difficile de rester accroché car si vous n’avez pas la chance d’avoir une publication qui fait ‘le buzz’ votre nombre d’abonnés peut grimper trèèèèès progressivement, pour exemple, ma communication média commence seulement à porter ses fruits, à activer les commentaires, à augmenter mon nombre de mentions j’aime, et donc mon trafic vers mon site web. Ce qui est le plus dur, c’est de comprendre que cela prend du temps, tout en continuant à créer un contenu qualitatif, comme si des milliers de personnes vous lisez et attendaient vos posts.

PERSONNE NE T’ATTEND.

Et pourtant cela est bien réel : personne ne vous attend. Il y a tant de professionnels expérimentés, compétents, dans votre domaine ou dans d’autres. Personne n’attend votre réussite, vous devez en être le seul garant. Vous êtes le seul à pouvoir faire en sorte que cela marche, à pouvoir avoir l’ambition nécessaire et la motivation pour y parvenir.

L’EXPERIENCE x1000.

Le plus gros bonus lorsque vous vous lancez en freelance : cela vous en apprend plus sur vous même et sur votre métier que n’importe quoi d’autre, en un temps record. Il s’agit là de la plus enrichissante expérience dans laquelle j’ai pu me lancer. Un résumé de stress, d’angoisses, de questions, mais aussi d’estime, de motivation, de persévérance, d’amélioration, de nouveauté, de fierté.

Pour cette nouvelle année qui se profile, l’auto-entrepreneuriat restera central, de nouveaux projets sont en route, alors restez connectés !

Que la vie vous sourie,

http://www.pauline-duchesne.fr/wp-content/uploads/CVISITES.jpg #
youplaboum

Suivez-moi

& mon travail

Facebook Comments