Atterrissage en cours..
Restez bien ancrés au fond de vos sièges, merci.
Menu

 

PAULINE DUCHESNE

Créer du bout de ma souris, imaginer votre communication, construire ensemble votre image. What else ?

Suivez-moi !

L'AUTO-FORMATION

LE MOOD DE LA REUSSITE.

Formation tortue !

Il existe un défaut chez l’Homme qui s’avère persistant et chronique : celui de croire que les études vous donnent toutes les clefs et vous permettent de vous sentir spécialistes, ou encore de croire qu’une fois que quelque chose est acquis, il n’est pas nécessaire de revenir dessus. Cette confiance naturelle peut parfois s’avérer être un véritable boulet, en effet, sans auto-formation (surtout pour un indépendant), vous pouvez oubliez Broadway et vos 2000 K par mois : vous resterez (grossièrement) à (en en rajoutant une tonne) Bousolle, avec peu de perspectives d’évolutions majeures, que ce soit en terme de missions ou bien de salaire. Vous voulez lâcher le boulet ? suivez le guide :

MAIS…POURQUOI ?

Il est en réalité assez compliqué d’être réellement spécialiste d’un domaine, d’abord parceque des centaines d’approches et de façon d’exercer existent, mais aussi parce que toute entité évolue en permanence, prend parfois des virages plus ou moins serrés, en en laissant certains sur le carreau ou en en projetant d’autre directos dans une limo sur Broadway. Il est alors important de continuer à s’auto-former, parce qu’une fois son diplôme obtenu, il peut être difficile de dégoter des formations tout frais payé par votre Ô grand patron. 

A LA POINTE DU MONDE.

S’auto-former, c’est tout d’abord vous fabriquer un gadget ultra-top. Une sorte de compoudrier des temps modernes (je vous l’accorde, ce terme peut paraitre élitiste et n’est reservé qu’à un pourcentage de privilégiés ayant eu l’occasion de passer leurs samedis matins devant les totally spies). Passons, je disais donc, s’auto-former, c’est se dégoter un gadget révolutionnaire qui vous permettra de ne jamais être dépassé. On connait tous des commerçants de la vieille école qui pendant très longtemps n’ont pas voulu prendre le virage du numérique et s’en sont plus tard littéralement mordu les doigts. En bref, ce n’est pas parceque vous êtes le meilleur dans votre domaine que quelques années de nouveautés ne seront pas capable de vous creuser une place d’or aux archives des oubliettes. Il faut savoir rester sur le qui-vive, se tenir au courant, et donc : se former à la nouveauté. Lorsque vous voyez un phénomène grimper, sauter sur l’occasion de vous former, pas besoin d’en devenir un spécialiste accompli, mais au minima de savoir ce dont il en retourne, de pouvoir tenir une conversation sur le sujet, de rester éclairé. 

RENDRE MILLIARDAIRES VOS NEURONES.

Le fric, c’est chic, et les neurones aussi.
Se former à l’aide d’internet, de livres, d’articles, de blogs, de formations professionnelles, de votre réseau, peu importe, se former, c’est surtout éviter la famine à votre cerveau. On ne peut rester éveillé et ouvert si l’on ne s’enrichie pas de nouveautés. Il faut s’instruire, de la façon qui nous plaira, evidement, mais il le faut. Il n’y a que de cette façon que vous passerez de graphiste, à graphiste illustrateur, puis de graphiste illustrateur à graphiste, illustrateur, photographe, maçon, jardinier, éleveur de loutres et…peut-être même milliardaire. (j’exagère, je vous l’accorde, mais…tout est possible !) Restons actifs cérébralement.

CREATIVITE, OUVERTURE, QUE DEMANDE LE PEUPLE ?

Dans le prochain article, mes mots seront dédiés à la créativité, mais l’auto-formation en est clairement une variable. En vous auto-formant, vous allez donc activer vos compétences, étendre votre expertise, vous spécialiser, découvrir. Tous ces faits sont des moteurs à idées, ce n’est pas pour rien qu’il est possible de passer une vie entière sur Pinterest, et autres sites d’inspiration : voir de tout, et partout, ça stimule. Se former, ce n’est pas seulement apprendre et potasser, c’est aussi entrainer sa vision (du monde, mhm, je ne parle pas de rétine.), prêter attention au travail de ses concurrents & partenaires, découvrir de nouvelles façon de travailler, seul ou en équipe. C’est finalement s’ouvrir vers de nouveaux chemins.

ET COMMENT ?

Les blogs / Internet regorge de blogs, écrits par des professionnels, ces blogs sont une source inépuisable de formation dans des domaines extrêmement variés, et cela, sans dépenser un sou. (disclamer : toujours vérifier à trois fois une information, recouper vos sources d’informations, n’allez pas croire d’emblée tout ce que l’on vous dit, cela vaut aussi pour ce que j’écris, personne n’est une science infuse, personnellement, je parle de mon expérience, de ce que mes diplômes m’ont appris ainsi que mon expérience freelance, mais il pourrait arriver que ma vision ne convienne pas à un lecteur, ou soit contrecarrée par un point de vu opposé, etc,etc.)

Les plateformes gratuites / Il existe plusieurs plateformes proposant des formations gratuites, dans le domaine du numérique, Google à crée depuis peu les ateliers numériques, très intéressants et pratique pour les nouveaux entrepreneurs. Vous trouverez facilement la plateforme qui vous correspond en entrant les bons mots-clés sur dieu google. Pour n’en citer que deux, il existe par exemple tuto.com et openclassroom, déjà testés et approuvés. A vos recherches !

Les plateformes payantes / Sur ce même tuto.com, vous pourrez également trouver des tutos payants et donc plus complets, ces tutos vous seront utiles surtout dans le domaine du design & du numérique, mais il en existe également quelques uns sur le business et l’entreprenariat. Plusieurs plateformes payantes vous proposent régulièrement des formations dans tout domaine. Il s’suffit de s’y inscrire sous forme d’abonnement, et de trouver les sessions qui vous intéressent. Pour ma part, je pense que cette alternative peut être à considérer si vous n’avez pas le temps de chercher et farfouiller, mais si je peux vous conseiller, et que vous avez un peu de temps : vous trouverez toutes les solutions possibles et inimaginables sur différents blog, forum etc. Cela ne vous tombera simplement pas tout cru dans le bec si vous décidez de ne rien dépenser, voilà la différence.

Les livres / Il faut aimer lire ou feuilleter, mais les livres sont une source inépuisable de savoir. Régulièrement, je commande des livres se référant à des domaines voisins du graphisme : design d’expérience, reseaux sociaux, blog, illustration, webdesign…. Cela peut vous permettre premièrement d’éloigner un peu vos écrans, de vous offrir une pause, mais aussi et surtout de vous former à petit prix. Je fouine généralement sur les occasions de ce cher Amazon. Leur bibliothèque est complète et vous permettra de trouver sans trop de soucis votre bonheur.

 

Pour conclure, il sera forcement bénéfique pour vous de vous auto-former, sur votre domaine de prédilection comme sur un domaine nouveau, alors n’hesitez plus, ouvrez-vous, apprenez. 

http://www.pauline-duchesne.fr/wp-content/uploads/CVISITES.jpg #
youplaboum

Suivez-moi

& mon travail

Facebook Comments