Atterrissage en cours..
Restez bien ancrés au fond de vos sièges, merci.
Menu

 

PAULINE DUCHESNE

Créer du bout de ma souris, imaginer votre communication, construire ensemble votre image. What else ?

Suivez-moi !

Créativité, tu possèderas.

l'être ou ne pas l'être, telle est la question.

Devenir le conquistador des idées.

La pression créative est présente partout, au fil des années, notre quotidien est bouleversé par ces humains qui ont toujours la bonne idée, ces révolutionnaires qui trouve toujours un moyen original d’exposer les choses, de créer. Cette pression, elle nous fait souvent comprendre que pour se démarquer : il faut savoir se doper à la créativité, sans devenir pour autant des camés de l’originalité : less is more, à ne pas oublier. Alors comment rester créatif dans cette overdose d’image dont nous sommes tous « victimes » ? Suivez le guide :

TROUVER DES IDEES.

Il existe plusieurs techniques ayant porté leurs fruits lors de la recherche d’idées. Bien évidemment, à vous de trouver la votre, et ne perdez pas espoir, Hanna montana inventait bien des chansons pour réviser ses contrôles, pourquoi pas vous ? (cf. quelques sombres années Disney chanel……ça laisse des traces..)

Brainstorming, mon amour. Vous en connaissez certainement le principe : seul ou en équipe, l’intérêt est de récolter un maximum d’idées, qu’elles soient bonnes ou mauvaises, raisonnables ou originales, seuls le nombre et la variété d’angles sont importants.

Les règles sont simples : la critique n’est pas permise, d’une part parce qu’aucune idée n’est foncièrement mauvaise, d’autre part parceque le but du brainstorming est de laisser son esprit couler en toute liberté. Sans crainte ni jugement. Il n’est en revanche pas interdit de rebondir sur les idées des uns et des autres, cela est même vivement conseillé.
C’est le moment de proposer un spot publicitaire regroupant lamas, mamies rigolotes, slip, banquier et guacamole sans avoir peur d’être jugé. On ne sait jamais, cela pourrait donner l’idée du siècle au reste de l’équipe ! (vous avez un doute ?)

Pour se faire, le sujet du brainstorming doit être clairement défini et préparé,  et quelqu’un doit se poser en leader « animateur », en d’autres termes, il doit devenir le Patrick Sébastien des idées, et rester le garant de l’ambiance libre et indulgente, tout en assurant tout débordement ou éloignement du sujet.
Une fois votre tas d’idées sur la table, il ne reste plus qu’à les hiérarchiser, trier, jeter, classifier, et tout autre verbe à l’infinitif relatif à l’organisation.

Mind mapping. Certains appellent cela un nuage de mots, ce qui, je crois, est bien plus sympas. Passons,
Le mind mapping est une cartographie de votre cerveau, il permet, de la même façon que le brainstorming, d’amener votre reflexion à se libérer, sans censure, et de vous amener dans des directions parfois inédites. Pour tirer tous les bienfaits du mind mapping, il vous suffit de regrouper l’ensemble des mots clefs de votre sujet : par exemple, si vous comptez ouvrir un spa, les mots relaxation, détente ou bien-être pourraient être une bonne base. Placez le mot clé de votre choix au centre d’une feuille, et tirez des flèches tout autour de celui-ci, chaque flèche correspondant à un nouveau mot clé. Par exemple, du mot bien-être pourrait découler les mots calme, plaisir, légèreté, etc etc. A terme, en tirant chaque fois d’une idée de nouvelles flèches donnant elles-mêmes lieu à de nouvelles idées : vous obtiendrez un nuage de mot, une carte cérébrale.

Je demande souvent à mes clients de réaliser des mindmapping lorsqu’ils n’ont pas vraiment d’idées claires sur leur concept, leurs envies en terme d’image, de communication. Cela m’aide à entrer dans leur vision, à mieux comprendre leur but.

Démonstration, efficacité. Cette technique est largement utilisée en publicité. Il s’agit d’une méthode visant à utiliser, comme pour le mind mapping, des champs lexicaux. Cette technique se construit en deux parties : la première consiste à trouver des champs lexicaux se référant aux qualités intrinsèques de votre produit/service/sujet, par exemple, si le sujet était le pain de mie, les mots choisis pourraient être « pain, tranche, sans-croûte ». La seconde partie à elle pour but de réunir des c.l (champs lexicaux, si t’avais pas saisi !) se référant aux particularités de votre produit/service/sujet. Toujours avec notre pain de mie, ces mots pourraient être « moelleux, sain, sans gluten »…
Cette technique est très intéressante pour la recherche de concept, puisque l’association de ces deux parties offre une efficacité étonnante, notamment parceque les arguments qui en découlent ne sont pas de simples idées, mais sont bels et bien fondés sur des faits.

La métaphore payante. De la méthode précédente en découle une autre, toujours tirée du monde flamboyant de la publicité. Celle-ci vise à trouver des comparaisons/métaphores afin de mettre en avant un produit, et ceci, à l’aide de deux petits bouts de phrases extrêmement inventifs : « tellement que »……………….…………………..(c’est à peu près à cet instant que les humains aiment dire « uhuhuhm »)……………………………………………….. »c’est comme si »……………….…………….……………

Cette technique peut donner lieu à des conclusions ultra ingénieuses et visuelles. Reprenons notre pain de mie : il y à quelques années, Harris à sorti une publicité représentant une enfant s’étant endormie sur une tranche de pain. La publicité exprimait alors ceci : << « tellement que » le pain de mie Harris est moelleux, « c’est comme si » vous aviez chaque matin un oreiller au petit déjeuner. >> Magique non ?

L’insight. Ce terme de screugneugneu (cf : tiré par les cheveux.) est à peu de choses près le résumé de tout ce qui déclanche chez vous ce si précieux « ahhhhhh mais oui! », autrement dit : une vérité générale. L’insight est une situation dans laquelle la majorité de votre audience se reconnaitra. Il est aussi une des clés du succès à la Gad Elmaleh, à base de « vous avez remarqué que…… »
L’insight devient donc une véritable arme fatale en terme de communication, puisqu’il permet de rallier la majeur partie de la population à vos dires, et donc de rassembler de possibles consommateurs. Pour trouver un insight, il faut généralement penser à des problèmes/situations gênantes/questions récurrentes auxquelles nous sommes tous confrontés. Votre produit en deviendra alors la solution.

L’INTUITION MON CHER ALFRED, L’INTUITION.

Si toute fois vous vous trouvez bloqués : faites-vous confiance. Il arrive parfois que nous ayons l’impression de devoir absolument trouver LA bonne idée, LE concept en or auquel personne n’aurait pensé, mais, il suffit parfois de simplement suivre son instinct. Vous n’avez pas toujours besoin d’être en plein dans le mille de la tendance, de fabriquer une identité ultra symbolique et constituant un défi technique : NON. Ce dont vous avez besoin, c’est d’idées qui vous ressemblent, qui suivent le même chemin que votre ambition. Des idées nées dans votre instinct. N’oubliez-pas, la première idée est souvent la bonne !

INSPIRER, EXPIRER.

Il existe en 2018 une multitude de sources d’inspirations qui débordent de vos pages web, soyons honnêtes, ne pas en profiter serait un beau gâchis. Je ne vais pas vous détailler une liste de ces sources, mais Pinterest, Behance, Feedly, Dribble, sont un bon début. Nourrissez-vous un maximum de tout ce qui peut susciter chez vous un bouillon de créativité,  ne laissez rien au hasard et simulez dès que possible votre inspiration, mélangez-y une cuillère à soupe de votre personnalité, deux pincés d’ambition, et expirez vos idées. 

HAVE A BREAK.

Parfois, faire une pause peut égayer votre créativité. Sortez, prenez l’air, baladez-vous. La plupart des pages blanches cessent de vous faire souffrir lorsque vous êtes le moins attelé à les combattre. Alors laissez respirer votre cerveau, donnez lui une pause. Le stress et la pression stérilisent votre reflexion et vous empêche d’être créatif. 

 

LA ZONE DE CONFORT : MORT SUBITE.

(juste ici)

 

 

Brisez la glace, mangez le cornet. 

http://www.pauline-duchesne.fr/wp-content/uploads/CVISITES.jpg #
youplaboum

Suivez-moi

& mon travail

Facebook Comments