Atterrissage en cours..
Restez bien ancrés au fond de vos sièges, merci.
Menu

 

PAULINE DUCHESNE

Créer du bout de ma souris, imaginer votre communication, construire ensemble votre image. What else ?

Suivez-moi !

DEVENIR LE GRAND MANITOU

Ou pourquoi le conseil devient un levier de prospection inestimable.

Gandhi ? Du pipi de chat.

Terminé le temps où les entreprises se pensaient forcées d’être radines en conseils gratoss’ au risque de perdre des clients (qui s’en sortirez alors sans eux !) Le conseil est dans toutes les bouches, et parfois, on ne s’y retrouve d’ailleurs plus, quel est son fondement ? En quoi peut-il aider à obtenir des clients ou à les garder ? Comment le mettre en place ? bla bla bla tarlatute et ouplada. Bougez-pas, je vous explique tout :

UN PEU D’HISTOIRE.

On ne peut parler du conseil sans parler du marketing, sa maman poule. Le « marketing » c’est un peu le hipster des domaines. Autrement dit, chacun aime bien appeler marketing ce qui est un peu flou est à minima stratégique. Mais l’origine de celui-ci remonte de façon moderne à la fin 19ème, début 20ème siècle. Elle appartient à une branche de l’histoire des entreprises. Le marketing désigne l’ensemble des techniques ayant pour but d’analyser puis d’influencer les besoins & comportements de la cible (ou consommateur) et d’adapter votre outil commercial et donc votre offre en fonction.

LE BON TUYAU.

Mettons tout d’abord les choses au clair : on ne conseille pas à Jacqueline, 80 berges, résidente à minitel-institut de créer du contenu attractif via son blog pour augmenter son nombre de prospect grâce à une strat’ média directement pilotée via son Ipad : NON.

Ca ne fonctionne pas comme cela. Si vous avez lu mes précédents articles, vous avez déjà du saisir le principe d’une cible. Et bien on en remet une couche aujourd’hui. Joie, bonheur, reconnaissance éternelle.

Une fois que vous aurez sû cerner votre cible, il vous sera alors possible de vous glisser dans sa peau. Tel un caméléon, demandez-vous ce qui peut être utile pour elle. Agissez toujours avec bienveillance et dans l’optique de faire évoluer votre interlocuteur, de le voir réussir. L’art du conseil, c’est de s’impliquer. Lorsque je discute avec un client qui souhaite lancer sa communication, je ne pense pas simplement à ce que je peux faire pour lui. Je pense aussi à tout ce qu’il peut faire lui-même, tout ce qu’il peut faire à l’aide d’autres « corps de métier » que le mien. Je n’essaie pas simplement de me mettre à sa place, mais concrètement de faire comme si son entreprise était la mienne. Et croyez-moi, au delà de nouer des liens de confiance et de lancer une conversation plus qu’intéressante, vous avez là l’occasion d’en apprendre beaucoup sur la personnalité de votre client, ses besoins et ambitions mais surtout sur sa vision. Et ceci = trésor inestimable.

« JE SUIS TON MEILLEUR AMI »

Conseiller votre audience c’est surtout vous rendre humain, puisque oui, l’influence passe aussi par l’émotion. En effet, livrer gracieusement votre savoir, c’est permettre la construction d’un véritable partenariat. Un peu comme si vous deveniez pour votre client/prospect une sorte d’ami qui le conseille et l’aide dans son évolution. Vous brisez ainsi la barrière froide et polaire de l’entreprise et de son client. Pour se faire, n’hésitez pas à donner de votre personne, à exprimer vos échecs tout autant que vos réussites, à livrer vos peurs et vos émotions sans filtres. Voir le chemin que vous avez parcouru, les impasses que vous avez sû éviter, c’est autant de bonnes raisons pour votre interlocuteur d’accorder foi à vos propos, et donc, à votre entreprise.

« DIEU M’A DONNE LA VOIIIIX »
(c’est vrai, c’est remixé)

Vous lancer dans le conseil c’est obtenir la parole. C’est pouvoir construire sa voix et ainsi parler de choses qui tiennent à cœur, rédiger des articles sur des sujets qui peuvent parfois porter à débat et offrir votre vision des choses au monde extérieur. Les conseils distillés dans mes articles sont habillés du ton que j’emploie lorsque je rédige. Ce ton permet de rendre le tout un peu moins barbant et de donner une rapidité de lecture à l’ensemble. J’expose ainsi ma personnalité en espérant qu’elle plaise et ravisse mon audience, bien évidemment, libre à chaque entrepreneur de décider de sa stratégie, elle dépendra des médias qu’il choisira, de son domaine d’expertise, de ses envies également, etc.

CREDIBILITE ASSUREE.

Donner des conseils peut aussi vous crédibiliser. En effet, lorsque vous livrez à votre client vos recommandations, il voit votre façon de penser, votre personnalité, mais aussi et surtout votre capacité à résoudre des problèmes ou à sortir de l’ordinaire. Ainsi, vous pouvez montrer vos compétences et votre savoir simplement par le biais du conseil.

Testé et approuvé : lorsque j’ai commencé à avoir des clients, j’avais beaucoup de mal à accorder de la valeur à mon travail, à donner du crédit à mes projets et surtout à mes compétences. Primo à cause de mon caractère, souvent peu sur de lui. Mais secondo, parceque parler projet à quelqu’un qui n’appartient guère au monde du design graphique, c’est souvent essayer de causer anglais d’un boulot titanesque à un chinois qui voit cela de façon très simpliste. Avec le temps, j’ai compris que ce phénomène me bloquait dans mon évolution, et j’ai du trouver un moyen d’y remédier. J’ai commencé à faire avec mes clients & prospects ce que je faisais chaque fois avec mon entourage : du conseil. Et progressivement, je ne me retrouvais plus face à des « un logo ? oh 4h intensives et c’est plié !………………….non ? » mais plutôt à des « ah ouais, c’est du boulot tout de même, je ne pensais pas ! ». Et ça, je vous garantie que ça fait un bien fou.

 

A VOS CONSEILS !

Pour conclure, apporter à son audience des contenus gratuits lui permettant d’évoluer et de progresser, c’est lui montrer vos compétences et votre personnalité.

Alors brisez la glace et mangez le cornet. 

http://www.pauline-duchesne.fr/wp-content/uploads/CVISITES.jpg #
youplaboum

Suivez-moi

& mon travail

Facebook Comments