Atterrissage en cours..
Restez bien ancrés au fond de vos sièges, merci.
Menu

 

PAULINE DUCHESNE

Créer du bout de ma souris, imaginer votre communication, construire ensemble votre image. What else ?

Suivez-moi !

Sortir de sa zone de confort.

(Ou comment ne pas empâter son cerveau)

LA PRISON DE VOTRE POTENTIEL.

La zone de confort, c’est un peu le combo ultime de tout ce qui nous donne envie de ne pas en faire plus. En terme de sensation, c’est à peu près une despérados plein soleil, petons qui frôlent les vagues, hotel California qui resonne, le tout sous une lente vapeur alléchante façon cuisine de mamie. Vous visualisez ? Qui à envie de bouger maintenant ? Littéralement : PERSONNE.

Mais ce n’est pas que cela, la zone de confort, ce sont aussi toutes ces habitudes dont vous n’osez pas sortir par peur du jugement ou de l’inconnu. Et rester dans cet endroit, c’est laisser l’occasion à son esprit de faire un régime intensif, jusqu’à se fermer à toute nouvelle expérience, toute nouvelle opportunité. En résumé, c’est laisser son futur ne devenir qu’un couloir sans portes ni fenêtres. Attention, pas de panique, j’en suis moi-même une victime récurrente…Mais promis, je me soigne, suivez le traitement :

SUIVRE SES ENVIES.

« Ouah, merci, on y aurait pas pensé tous seuls ! » Et bien figurez vous que ce conseil n’est pas aussi simple qu’il en à l’air à appliquer. On croit tous suivre ce que nos envies/pensées nous dictent, s’écouter, suivre son propre chemin. Mais il n’en est souvent rien : vous n’allez pas me faire croire que vous n’entendez jamais quelqu’un dire qu’il « aurait aimé être » ou qui « aimerait mais…….. » ? Ou bien, ne vous êtes vous jamais retrouvé(ée) dans une discussion où vous vous rendez compte progressivement que votre interlocuteur n’est pas à sa place, qu’il aurait pu suivre sa passion ou son talent au lieu d’être resté dans le chemin le plus simple ? Voilà le côté sombre de la zone de confort. Fort heureusement, il n’est jamais trop tard pour en sortir.

A BAS L’ORDINAIRE.

Pour sortir de sa zone de confort, il faut bousculer sa vie, rassurez vous, pas besoin de partir du jour au lendemain élever des lamas au Perou, simplement à étoffer son quotidien :

S’ouvrir & essayer. Apprenez de nouvelles choses, ouvrez votre culture, approuvez vos compétences. Créer de nouveaux chemin dans son esprit, c’est bousculer ses croyances, ses connaissances, cela fait beaucoup de bien à l’estime personnelle, en plus de vous aider à améliorer vos capacités et donc à faire de meilleures choses.  Tentez. Dites oui, à de nouvelles opportunités, à des sorties auxquelles vous refusez généralement d’aller, à un rendez-vous, tentez de trouver de nouvelles activités, jardinez, dessinez, cuisinez, voyagez. Bref, bousculez-vous. Essayer, c’est déjà se bouger. 

Construire devant les autres. La réussite personnelle fait peur, on a souvent honte de montrer ce que l’on sait faire ou ce que l’on aime. Mais une des meilleures façon de combattre cela, c’est de se jeter à l’eau. Quand j’ai commencé à écrire ici, je me trouvais ridicule de publier, de montrer cela, pour autant, j’avais envie de partager, de conseiller, d’apporter une valeur ajoutée à mon travail, car c’est aussi ça, la communication ! Alors j’ai plongé. Et ça fait un bien fou, ça ne veut pas dire que la peur et l’appréhension sont partis, mais l’épanouissement est apparu. Je suis sortie de ma zone de confort, non pas en évitant mes pensées froussardes, mais en les orientant positivement, en pensant aux bonnes choses qui pourraient en ressortir plutôt qu’à ce qui pourrait foirer. Montrer sa réussite c’est la rendre bien réelle, c’est prendre le risque de plaire aux autres, de se rendre fière, et de devoir l’assumer pour évoluer. Et c’est un risque bien plus effrayant que celui de recevoir des avis négatifs. 

Challengez-vous. Mettez-vous au défi, fixez-vous de nouveaux objectifs. Cherchez un moyen d’être fier(e) de vous. Remettez-vous au sport, décidez de créer deux fois plus qu’à votre habitude, courrez un marathon, lisez un livre d’une traite, bref, soyez tout ce qui peut vous apporter une satisfaction personnelle.  

BARRIERE DE SECURITE.

Ne voyez pas cet article comme une mise à mort de la zone de confort. Comme toute chose, elle n’est pas uniquement négative, elle contient toutes vos croyances et vos savoir-faire. Il s’agit de votre sécurité, vos acquis. Elle est le refuge vers lequel vous reposer lorsque votre confiance vous fait défaut. En sortir est un processus progressif, à pratiquer sur le long terme. Chacun possède sa propre délimitation de zone, à vous d’en définir les frontières. La zone de confort peut aider, mais elle peut aussi empêcher votre vous tout puissant de naitre.

 

Sortir de sa zone, c’est s’assurer un style de vie et des habitudes en adéquation avec l’accomplissement que l’on ambitionne. Qu’attendez-vous ?

http://www.pauline-duchesne.fr/wp-content/uploads/CVISITES.jpg #
youplaboum

Suivez-moi

& mon travail

Facebook Comments