Atterrissage en cours..
Restez bien ancrés au fond de vos sièges, merci.
Menu

 

PAULINE DUCHESNE

Créer du bout de ma souris, imaginer votre communication, construire ensemble votre image. What else ?

Suivez-moi !

VOTRE CLIENT IDEAL.

Définir son persona, trouver sa cible.

Le cœur de meule. 

La grande préoccupation lorsqu’on se met à son compte, c’est de trouver des clients. Et pas n’importe lesquels, car je vous le rappelle, attirer des clients dont le seul intérêt est la somme qu’ils vont dépenser, cela ne nous intéresse pas. Mais avant de chercher à attirer de nouveaux clients, il faudrait tout d’abord réussir à les cerner, c’est pourquoi je vous explique aujourd’hui ce qu’est un persona, et comment trouver le/les vôtre(s). 

LE PERSONA : QUESAKO ?

Il y a une notion sur laquelle j’insiste souvent : la cible. Mais je ne vous ai pas encore parlé de ce terme marketing : le persona.
Comme vous le savez surement, une cible est une part du marché, il s’agit donc déjà d’un découpage réduit de ce dernier. Et bien le persona en est une découpe encore plus restreinte, il s’agit de votre cœur de cible, littéralement de votre client parfait, celui que vous voudriez avoir tous les jours si vous pouviez le décider. Votre client de rêve ciblé +++.

Petit rappel : une cible, ce n’est pas simplement ‘les jeunes actifs de 25 à 35 ans’ mais plutôt ‘les jeunes actifs de 25 à 35 ans ayant un budget moyen et voulant devenir entrepreneur’ par exemple.

Pour définir votre persona, il va falloir vous rappeler de vos années sims (si vous n’avez pas connu cela, il manque un maillon à votre enfance mais surtout : il va falloir un peu plus se creuser le crâne !) Parce que créer un persona, c’est donner à votre client idéal une identité, une vie professionnelle & personnelle, des centres d’intérêt, une personnalité etc, etc. Définir un persona, c’est s’assurer de bien appréhender les besoins de votre cœur de cible et donc, de lui apporter les meilleures réponses pour l’attirer dans vos filets.

Que vous décidiez d’en créer un seul ou plusieurs, la marche à suivre est la même, n’ayez pas peur des détails.

IDENTITÉ.

Pour commencer, votre persona doit avoir une identité :
– Un nom & prénom.
– Un âge.
– Une nationalité.
– Un lieu de vie.
– Un physique (j’ai toujours trouvé secondaire ce dernier point, mais il peut pour certains être très important, alors, à vos google image !)

Sophie, 30 ans, nationalité Française, vit en métropole. 

UNE VIE PROFESSIONNELLE. 

Vous devez identifier un certain cadre :
– Parcours scolaire.
– Métier actuel.
– Salaire.
– Passion/loisirs.
– Compétences. 

Sophie, 30 ans, nationalité Française, vit en métropole.
Après des études dans le domaine du commerce, Sophie à travaillé en tant que vendeuse dans une boutique de décoration, avec un salaire net de 1500€/mois. Aujourd’hui, de plus en plus passionnée par la création et depuis toujours adepte de la poterie, Sophie voudrait quitter sa routine et se mettre à son compte afin d’ouvrir sa propre boutique. Elle est très sociable et à l’aise avec les réseaux sociaux et le web, grâce à son âge et travaille sans arrêt sur ordinateur pour gérer les produits du magasin et la clientèle.

PROFIL SOCIAL. 

A la manière de Facebook, vous devez trouver pour votre persona un profil social :
– Centres d’intérêt.
– Besoins.
– Responsabilités.
– Préoccupations.

Sophie, 30 ans, nationalité Française, vit en métropole.
Après des études dans le domaine du commerce, Sophie à travaillé en tant que vendeuse dans une boutique de décoration, avec un salaire net de 1500€/mois. Aujourd’hui, de plus en plus passionnée par la création et depuis toujours adepte de la poterie, Sophie voudrait quitter sa routine et se mettre à son compte afin d’ouvrir sa propre boutique. Elle est très sociable et à l’aise avec les réseaux sociaux et le web, grâce à son âge et travaille sans arrêt sur ordinateur pour gérer les produits du magasin et la clientèle.
Par ailleurs, manquant quelque peu de confiance, elle ne sait comment organiser son lancement. Grâce à ses études dans le commerce et à son emploi actuel, elle connaît l’importance du budget communication, surtout lors des débuts. Mais elle ne sait quels supports sont à privilégier et comment organiser ses réseaux de façon pro. Sophie est donc assez angoissée et cherche une personne de confiance sur laquelle s’appuyer.

HABITUDE, QUOTIDIEN.

Trouvez ensuite les petites manies de votre persona :
– Réseaux sociaux utilisés.
– Habitude de recherches web.
– Ordinateur/téléphone ?
– Contenu favoris.

Sophie, 30 ans, nationalité Française, vit en métropole.
Après des études dans le domaine du commerce, Sophie à travaillé en tant que vendeuse dans une boutique de décoration, avec un salaire net de 1500€/mois. Aujourd’hui, de plus en plus passionnée par la création et depuis toujours adepte de la poterie, Sophie voudrait quitter sa routine et se mettre à son compte afin d’ouvrir sa propre boutique. Elle est très sociable et à l’aise avec les réseaux sociaux et le web, grâce à son âge et travaille sans arrêt sur ordinateur pour gérer les produits du magasin et la clientèle. Par ailleurs, manquant quelque peu de confiance, elle ne sait comment organiser son lancement. Grâce à ses études dans le commerce et à son emploi actuel, elle connaît l’importance du budget communication, surtout lors des débuts. Mais elle ne sait quels supports sont à privilégier et comment organiser ses réseaux de façon pro. Sophie est donc assez angoissée et cherche une personne de confiance sur laquelle s’appuyer. 
Depuis quelques temps, Sophie cherche des tonnes d’informations, ‘comment se lancer’ ‘démarches administratives pour devenir auto entrepreneur’ etc etc, elle lit de plus en plus de contenus blogging sur le sujet, et s’abonne à beaucoup d’entrepreneurs afin de se sentir plus entourée et comprise.

LA RENCONTRE.

C’est là que votre histoire commune peut commencer : d’après les informations recueillis précédemment, trouver comment votre persona est le plus susceptible d’entrer en contact avec vous, quels contenus vont l’attirer, qu’est-ce qui pourrait le freiner etc.

Sophie, 30 ans, nationalité Française, vit en métropole.
Après des études dans le domaine du commerce, Sophie à travaillé en tant que vendeuse dans une boutique de décoration, avec un salaire net de 1500€/mois. Aujourd’hui, de plus en plus passionnée par la création et depuis toujours adepte de la poterie, Sophie voudrait quitter sa routine et se mettre à son compte afin d’ouvrir sa propre boutique. Elle est très sociable et à l’aise avec les réseaux sociaux et le web, grâce à son âge et travaille sans arrêt sur ordinateur pour gérer les produits du magasin et la clientèle. Par ailleurs, manquant quelque peu de confiance, elle ne sait comment organiser son lancement. Grâce à ses études dans le commerce et à son emploi actuel, elle connaît l’importance du budget communication, surtout lors des débuts. Mais elle ne sait quels supports sont à privilégier et comment organiser ses réseaux de façon pro. Sophie est donc assez angoissée et cherche une personne de confiance sur laquelle s’appuyer. Depuis quelques temps, Sophie cherche des tonnes d’informations, ‘comment se lancer’ ‘démarches administratives pour devenir auto entrepreneur’ etc etc, elle lit de plus en plus de contenus blogging sur le sujet, et s’abonne à beaucoup d’entrepreneurs afin de se sentir plus entourée et comprise.
Elle découvre l’instagram de @paulineduchesne.ae avant de parcourir ses projets sur son site web, elle décide de la contacter afin de lui exposer sa situation et de demander un devis = Afin de la convaincre, vu sa situation, je n’hésite pas à lui fournir beaucoup de conseils, de l’aider gratuitement pour lui prouver mes compétences et ma bonne foi.


FINAL.

Vous n’avez plus qu’à remplir sa fiche, de la même façon qu’un curriculum vitae :

BONUS : TROUVER DE NOUVEAUX CLIENTS.

Maintenant que vous avez votre persona, vous pouvez penser à l’attirer. Des clients, le monde n’en manque pas, loin de là. En revanche, il est fort possible qu’il ne connaissent même pas votre existence. La potion magique, c’est donc d’inverser le cours des choses. Voici donc un petit bonus pour vous aider à emprunter quelques pistes florissantes :

  • LES RESEAUX SOCIAUX // n’oubliez pas d’y être actif, régulier, et de choisir les bons réseaux à utiliser selon votre activité.
  • LES PLATEFORMES // par exemple malt, etsy, treatwell, il en existe énormément, chacun ayant sa spécialité. J’utilise la plateforme malt car elle est spécialisés dans la création numérique, étant freelance en graphisme, il s’agit pile poil de ce qu’il me faut.
  • LES GROUPES SPECIFIQUES // sur Facebook ou ailleurs, rejoignez les groupes que votre persona côtoie, je fais par exemple partie de groupes de nouveaux entrepreneurs, ainsi, je vois au quotidien leurs préoccupations et je peux être au courant dès que l’un des membres cherche à réaliser son logo etc.
  • LA PUBLICITE // Investir dans la publicité peut être payant, par exemple, sur Facebook encore une fois, pas besoin d’investir des millions, moins de 100€ sur 10 jours suffit amplement. Pensez en revanche à bien personnaliser votre publicité, ne tombez pas dans les titres menteurs style « venez maigrir en mangeant du couscous ». (par pitié)
  • VOTRE RESEAU // Le bouche à oreille est votre premier cannal de communication, parlez de votre activité autour de vous. N’hésitez pas, il s’agit de votre trésor, la recommantation est la plus belle façon d’attirer vos client.


Que la vie vous sourie.

http://www.pauline-duchesne.fr/wp-content/uploads/CVISITES.jpg #
youplaboum

Suivez-moi

& mon travail

Facebook Comments